Recyclage, réemploi, réutilisation, il y aurait tant à dire à Label Emmaüs…mais nous avons préféré commencer par vous raconter une belle histoire.

Avez-vous remarqué que quelque chose a changé autour de nous ? Que l’on ne porte plus le même regard sur son chez-soi ? Il faut dire que l’on n’a pas eu le choix, nous y sommes restés un peu trop longtemps. Au point que l’évasion était une nécessité. Une épreuve particulière que nous avons décidé de contourner par un retour sur nos valeurs.

Deux mois avec le meuble qu’on n’a jamais fini de monter, la guitare qu’on a déposée dans un coin et qui n’a plus servi depuis des années. Le moule à tarte qu’on s’est décidé à essayer ou les livres abandonnés…

Nous les avions oubliés, pourtant les objets nous entourent et se rappellent à nous, parfois. Durant ces derniers mois, nous avons réussi à faire le tri, donner, récupérer. Preuve en sont les dons que vous avez faits aux communautés à l’issue du confinement. Merci à vous tous pour cet élan de générosité. Et nous vous invitons à poursuivre avec nous ce mouvement qui est aussi un positionnement de détachement à l’égard du matériel et de contestation d’un modèle trop établi de valorisation de l’achat au détriment de l’objet et bien sûr de l’humain.

Donc, comme nous, vous en avez marre de cantonner les objets à de la figuration ? Assez d’alimenter la surconsommation ou nos intérieurs chargés ? A Label Emmaüs, l’objet, c’est toute une histoire. Alors, suivez-nous pour découvrir les trésors de la réutilisation et du réemploi et donnons ensemble, une seconde vie aux choses.

Réutilisation

Où nous mène Label

A l’origine d’ Emmaüs : récupération et réutilisation

Lorsque l’abbé Pierre crée le Mouvement Emmaüs en 1949, l’activité de réutilisation est déjà l’arme permettant de lutter contre la précarité. La définition des communautés est claire :

Les communautés Emmaüs se financent par la vente de matériels et d’objets de récupération et construisent des logements

70 ans plus tard, c’est toujours une réalité et un choix assumé. La récupération  pour sauver des hommes ‘broyés’, pour préserver la planète, pour inviter à repenser les choses et à remettre l’humain au centre. Et en quelques décennies, on a pas mal avancé. Au point de faire du réemploi un art et une expertise. La preuve avec quelques chiffres de notre activité à Label Emmaüs :

L’économie circulaire au cœur et un objectif zéro déchet qui s’applique à tous nos univers. On vous en donne quelques illustrations et un peu de poésie version XXIème siècle.

Le High-Tech : la technique au service de l’humain

Vous avez un doute sur la possibilité de recycler votre ancien téléphone ou vous hésitez à acheter un ordinateur d’occasion ? C’est parce que vous ne savez pas encore à quel point on prend soin de vos objets et de vous en même temps.

Sachez que ce téléphone est garanti 6 mois et qu’il a été soumis à 36 tests avant de vous être présenté. De plus, il est constitué presque entièrement de matériaux de récupération. Et surtout, ce téléphone a contribué à la réinsertion professionnelle dans les Ateliers du Bocage. Il a permis de faire évoluer les méthodes de réutilisation et la richesse de la formation. Pas mal pour un si petit objet, n’est ce pas ?

PC reutilsation

Ordinateur portable vendu 213,30 euros sur la boutique AFB.

Quant à cet ordinateur, il est garanti 1 an. Il a contribué à la restauration des parcs informatiques tout près d’Annecy. Il s’agit de matériel informatique de gamme professionnelle, il est donc plus robuste et plus fiable que la gamme grand public. Et ce qui est non négligeable, beaucoup plus accessible.

Le High-Tech constitue un défi important. Comment conjuguer progrès technique et économie circulaire, développement durable ? Et bien le défi est accompli. On vous propose désormais de découvrir de plus près les trésors de modernité présents dans la boutique.

Réutilisation et déco : le plaisir de se sentir chez soi

Alors oui, nous direz-vous, parler des objets de décoration peut sembler futile ! Ne sont-ce pas eux qui envahissent nos vies et nos intérieurs ? C’est peut-être justement là où la réutilisation prend de l’importance. Dans la façon dont on peut s’approprier son intérieur, être actif, et préférer à la profusion, la personnalisation.

Quelques gestes déco ont un réel impact sur notre bien-être. Ranger, donner, ajouter quelques plantes, soigner les couleurs, instaurer une ambiance à soi. L’objet a son histoire et elle raconte la nôtre. Pour certains, ce sera plutôt une note vintage, un aller-retour entre passé et modernité :

 

Réutilisation casseroleslampereveil recyclé

 

Pour d’autres un coté plus ethnique, invitation vers l’ailleurs avec Artisans du Monde :

corbeilleechalotte

Ou encore plus original :

tete de cerf

Ce qui compte n’est pas d’accumuler, c’est de s’y retrouver. Tant qu’il nous ressemble et ne pèse pas, l’objet ensoleille notre quotidien. Même et, surtout, détourné de sa fonction première, il est utile, essentiel, nous accompagnant un bout de chemin avant de partir vers quelqu’un d’autre. On vous a déjà raconté l’histoire du vase et de ses aventures qui n’en finissent pas, vous vous souvenez ?

 

Les loisirs : enfance éternelle

Qui n’a pas retrouvé, en fouillant dans l’armoire des souvenirs, les jeux avec lesquels il a joué durant toute son enfance ? Boite de Monopoly usée dans laquelle manquaient des billets, jeu de cartes aux mille utilisations, panoplie des Dames, de l’Oie et des chevaux pour les après-midi pluvieux ou le Mah Jong pour se changer les idées. Si, si, on aime l’originalité et le voyage !

Réutilisation anciens jeux

Les jeux, sans conteste, font partie des objets dont le retour se fait de lui-même. Valables pour toujours et à tous âges, le jeu d’osselets qui remonte à l’Antiquité en est un bon exemple… Ils supportent la variété et le nombre tout en s’harmonisant avec une consommation raisonnée.

L’armoire à jeux, pleine à craquer de moments partagés, c’est la poésie de l’objet qui amuse, éveille, unit. Celui qu’on acquiert que si on en a envie, que l’on aime avoir près de soi car il n’est pas utile. Et c’est sans doute ce qui le rend si nécessaire.

Chez Label Emmaüs, on aime s’amuser et vous amuser. Et d’ailleurs, votre sélection Loisirs pour les divertissements pour petits et grands, c’est par ici.

 

La réutilisation des livres : l’objet à part

livres

Ah les livres ! On ne peut pas le nier, il en traîne plein dans notre bibliothèque. Et lorsque nous jetons un coup d’œil aujourd’hui, maintenant que nous avons le temps et que notre attention s’attarde sur les projets de lecture abandonnés, nous saisissons que finalement, il y en a certains que nous ne lirons jamais.

Ces beaux ouvrages, cadeaux d’anniversaire ou de noël qui ne nous correspondent pas… Ces livres de développement personnel qui nous sont tombés des mains en même temps que nous revenait la motivation d’entreprendre nous-même le changement.

Marie Kondo elle-même pense qu’un livre qui n’est pas feuilleté dans les 6 mois qui suivent son acquisition, ne le sera jamais. Qu’à cela ne tienne ! Ne jetons pas ! Donnons ! Une seconde vie pour les livres : une action merveilleuse qui permet de faire passer les idées, la culture. Et ça, ça ne meurt jamais. En tout cas, nous ferons tout pour !

Sans aucun doute faudrait-il des pages entières pour en parler, de notre amour pour les livres. Mais ce sera l’objet d’une autre histoire. Pour l’heure, nous vous laissons chiner dans notre librairie et ses allées.

réutilisation

Des étagères avec plus d’un million de références, toutes issues de la récupération. Le bonheur du contact avec l’œuvre et l’ouvrage sans le fardeau de l’accumulation. Ici, les livres sont toujours en route pour un ailleurs. Peut-être vers votre bibliothèque d’ailleurs, qui sait ! Les livres et leur contenu n’ont-ils pas toujours existé pour être échangés, partagés, diffusés ? Qu’en pensez-vous ?

Nos compagnons du quotidien n’auraient donc pas qu’une seconde utilisation mais bien au moins autant de vies qu’un chat. Sans oublier que lorsque nous les accueillons à Label, même ceux qui sont détériorés peuvent être recyclés.

 

De l’amour des objets et surtout de celui des hommes

Vous l’aurez compris, nous aimons les objets. Nous aimons leur donner une seconde vie et les valoriser. L’activité des chineurs, des biffins, des chiffonniers a depuis des siècles une utilité et depuis la fondation du mouvement Emmaüs, une nécessité.

Donc, partageons cette invitation : revisitons nos intérieurs et redécouvrons les objets oubliés de notre quotidien. Rangeons, juste ce qu’il faut… Histoire de ne pas oublier de remettre l’humain au centre de notre espace intérieur.

Mon message ? Il n’y en a qu’un, je crois, qui est un cri :  » Partagez ! Donnez ! Tendez la main aux autres ! Gardez toujours un carreau cassé dans vos univers bien feutrés pour entendre les plaintes qui viennent de l’extérieur. 
Abbé Pierre 

Kadija

Kadija

Convaincue par le pouvoir de l'écriture et celui de l'humain, j'oeuvre avec les mots. Pour donner "une deuxième vie aux objets" à travers leur belle histoire et "une seconde chance aux hommes" de les lire et de les découvrir...

One Comment

Laisser un commentaire