Urgence de ralentir la mode

Nous vous invitons à visionner ce reportage d’ARTE qui met face à face la sidération des consommateurs et les contre-arguments de la fast fashion et du luxe. Fini le temps des collections deux fois dans l’année : la mode de masse d’aujourd’hui modifie ses rayons chaque semaine.

A plusieurs reprises depuis deux décennies, la marque H&M a été affichée en flagrant délit de gaspillage sur les réseaux sociaux, faisant à chaque fois son mea culpa et ajustant ses pratiques avec une collection en coton bio par ci, de la reprise de vêtements d’occasion contre bon d’achat par là, et dernièrement plaidant la « conversion énergétique » pour parler de l’incération de ses invendus. Il fallait oser.

Le 4 février dernier, plus d’une vingtaine d’associations, réseaux et entreprises acteurs de l’économie circulaire ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre pour lui demander de revoir à la hausse les ambitions du gouvernement sur l’économie circulaire, avec notamment la demande d’interdiction de la destruction des invendus par les retailers. La loi Economie circulaire n’est toujours pas votée à ce jour.

Interpeller donc, mais sans omettre de regarder en face nos propres contradictions : nous ne pouvons exiger cette exemplarité des marques que si nous changeons notre fréquence et notre mode de consommation.

voxpop-arte

Voir l’enquête d’ARTE – « Vêtements : halte au gaspillage ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s