Vous êtes-vous déjà posé des questions responsables avant l’achat d’un vêtement ? Aujourd’hui, un nouveau vêtement n’est porté qu’entre sept et dix fois avant d’être jeté. En effet, l’industrie textile émet 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre par an (source : Oxfam). C’est le 2ème plus gros responsable du réchauffement climatique…

Nous le savons tous, la consommation responsable est une habitude à incorporer dans chacune de nos routines. Ce sont nos habitudes d’achat responsables qui pousseront le monde à changer pour avoir un impact positif. Chaque jour, nous prenons des décisions individuelles qui joueront à échelle collective une part cruciale dans le futur de la planète. Ainsi, la simple décision d’acheter la paire de baskets sur notre wishlist en seconde main plutôt que neuve peut avoir des répercussions importantes à grande échelle.

Mais qu’est-ce que l’achat responsable ? Comment s’informer sur l’origine d’un produit ? Comment s’y prendre pour éviter de surconsommer ? Beaucoup d’interrogations auxquelles on a décidé de répondre en déterminant 5 questions à se poser avant d’acheter un vêtement.

 

1. A-t-il été produit de manière éthique ?

Le respect de l’humain et des conditions de travail des salariés est un critère crucial lors de l’achat d’un vêtement. Nous recommandons donc de se renseigner sur l’enseigne et son processus de production. Si celle-ci délocalise tout ou une partie de sa chaîne de production dans une région du monde à l’opposé de son lieu de vente pour des raisons de coût, alors ce n’est sûrement pas la marque la plus éthique… D’autant plus que produire des vêtements à l’autre bout du monde augmente considérablement l’impact environnemental. « Un jean fait environ 1,5 fois le tour de la terre avant d’arriver dans nos rayons » (source : Brut).

Qui sont les salariés de l’enseigne et comment l’enseigne les traite-t-elle ? Trouve-t-on des informations sur leurs conditions de travail sur son site internet par exemple ? Y a-t-il eu des scandales à ce sujet ? N’hésitez pas à poser des questions aux vendeurs qui pourront peut-être vous donner des réponses.

 

2. Est-il produit de manière durable ?

Nous sommes peu nombreux à nous renseigner sur les matières que nous achetons. Or, il existe des vêtements produits avec des matières recyclables qui sont bien plus eco-friendly que tous les autres. C’est le cas des matières textiles synthétiques recyclées. Le PET (polytéréphtalate d’éthylène) par exemple, est une matière plastique facilement recyclable en matière textile. Jetez un coup d’œil à l’étiquette du produit, s’il est fait de coton, polyester, ou encore polyamide recyclé, c’est tout bon ! La qualité est primordiale, assurez-vous que votre vêtement survivra aux lavages, et que son entretien est facile. Un vêtement trop difficile à entretenir démotive souvent à le porter.

 

3. Est-ce que je vais le porter plus de 20 fois ?

Votre vêtement doit vous donner envie de le porter, il doit être confortable et pratique. Ces critères sont essentiels pour éviter qu’il finisse parmi ceux achetés puis portés « une à sept fois ». Le vêtement est-il vraiment à votre goût ? Vous imaginez-vous le porter plus d’une fois ? Plus de cinq fois ? Plus de 20 fois ? Si vous pensez pouvoir vous en lasser alors il vaut mieux ne pas l’acheter. Pensez ainsi à investir dans des vêtements « passe-partout », qui peuvent être portés quotidiennement dans de multiples occasions. Pour qu’ils ne soient pas trop contraignants, imaginez déjà les différentes tenues que vous pourriez porter avec.

 

4. Suis-je victime d’un effet de mode ou le vêtement est-il intemporel ?

La méthode BISOU est intéressante pour aider à se poser les bonnes questions à l’achat d’un vêtement. Par exemple, le « B » de « BISOU » correspond à « Besoin ». Cet achat peut-il assouvir un besoin ou est-ce un achat compulsif passager ? Le I, pour « Immédiateté », en ai-je besoin dans l’immédiat ou ai-je été influencé.e par un effet de mode éphémère ? En effet, nous pouvons être inconsciemment influencé.es par les réseaux sociaux et les tendances qui se renouvellent si régulièrement. Les marques de fast-fashion qui sortent de nouvelles collections toutes les semaines voire tous les jours rendent ces tendances accessibles. Ainsi, elles nous poussent à la consommation et à renouveler notre garde-robe régulièrement. Mais généralement, ces tendances s’épuisent aussitôt arrivées et on se retrouve avec des vêtements qui ne sont finalement plus à notre goût.

 

5. Puis-je trouver la même chose en seconde main ?

S’il y a bien un conseil qu’on peut vous donner, c’est de privilégier la seconde main ! Envie d’une pièce bien précise ? Faites d’abord un tour sur des marketplace comme Label Emmaüs qui regorgent de vêtements en très bon état. Vous éviterez ainsi d’acheter un même vêtement qui a fait le tour de la terre et qui a été produit dans des conditions de travail proches de l’esclavage. « Mais en seconde main, il n’y a que de vieux vêtements », détrompez-vous ! On en parle dans notre article sur les tendances été 2022. La mode se renouvelle, et il y a de fortes chances que vous trouviez en seconde main des pièces uniques et trendy ! Alors, on quitte les préjugés et on se met à chiner ?

 

On espère que ces questions responsables vous resteront en tête lors de vos prochaines sorties shopping engagées !

Laisser un commentaire