Après notre récente rencontre avec la communauté d’Emmaüs Calais, nous avions à cœur de vous faire découvrir l’un de nos vendeurs sur une toute autre activité : les livres !

Car oui, les livres sont très importants pour nous, et leur offrir Une seconde chance et une seconde vie de se vendre en ligne , est l’une de nos fiertés ! Nous avons d’ailleurs 11 libraires solidaires, proposant quelques 2 millions de livres en ligne sur Label Emmaüs.

Aujourd’hui, nous vous offrons donc une immersion avec l’équipe de notre libraire solidaire Booki, rattaché à Retrilog – Emmaüs Action Ouest.

Booki, la librairie solidaire d’Emmaüs Action Ouest

Booki fait partie de Retrilog, une entreprise du groupe Emmaüs Action Ouest, membre du Mouvement Emmaüs France. Sa vocation est la lutte contre toute forme de précarité et Booki base son activité sur le transport, la logistique et la gestion des déchets (notamment dans l’environnement  des D3E et tertiaire). .

Booki librairie solidaire

Nous avons échangé avec Emelyne, salariée en insertion et opératrice de leur activité en ligne sur Label Emmaüs. Nous nous sommes également entretenus avec Roxane, la cheffe d’équipe de Booki. 

Elles nous ont parlé de leur parcours et nous ont fait découvrir comment fonctionne l’activité livres chez Booki. Au cas où vous ne le sachiez pas, nous aussi – Label Emmaüs – avons notre propre activité dédiée au réemploi des livres, sur laquelle travaillent 20 salarié.es en parcours d’insertion professionnelle. Retrouvez Label Librairie ici

Rencontre avec Emelyne, salariée en parcours d’insertion et opératrice e-commerce de Booki sur Label Emmaüs

Booki librairie solidaire

  • Anne-Sophie : Emelyne, depuis combien de temps es-tu opératrice Label Emmaüs dans ta structure et quand ta structure s’est-elle lancée en ligne ?

Emelyne : ça va faire bientôt 2 ans, j’ai commencé le 5 janvier 2021. Booki s’est lancé en ligne en 2017.

  • Travailles-tu seule sur l’activité ? 

Emelyne : Non, nous sommes 4 au total et ça dépend des jours. On est 4 salarié.es en parcours d’insertion professionnelle là depuis plus ou moins longtemps. Mon contrat doit durer 2 ans mais je vais pouvoir avoir une dérogation d’un an supplémentaire afin de pouvoir vraiment travailler sur mon projet professionnel. J’ai eu plusieurs pistes non concluantes donc pour le moment je suis encore un peu dans le vague et l’année supplémentaire m’aidera à affiner mon projet !

  • A quoi ressemble une journée type chez Booki pour toi ?

En général le matin on commence par sortir la liste des livres à aller chercher dans les allées pour préparer les commandes à expédier. Une ou deux personnes se mettent sur le service client et 2 ou 3 sur la préparation des commandes. Ensuite on expédie en gérant les bordereaux d’expédition et la conformité, on nettoie les livres, on les protège, on les emballe et on envoie. Une fois que j’ai géré l’envoi, je m’occupe des livraisons le matin ou l’après-midi.

On réceptionne les livres des différentes communautés, on les pèse et on note le nombre de « boxs » de livres reçues, on fonctionne au poids. On trie ensuite les livres pour ne garder que ceux qui sont en bon état, et il y a certaines éditions qu’on ne garde pas , ainsi que des encyclopédies , des livres de cuisine trop vieux etc car ils ne se vendront pas.  On les range par format dans des cartons puis ensuite on les enregistre sur un logiciel avec le scan de l’ISBN qui nous donne toutes les informations sur le livre, on renseigne son état et on peut ajouter un commentaire qui ira sur la fiche produit. Après sur la partie SAV, on est parfois amené à commander les timbres et à gérer les problèmes, par exemple un livre qui s’est abimé pendant le stockage etc on va contacter le client pour lui proposer une solution. On fait plein de choses différentes.

  • Qu’est-ce que t’apporte la gestion de la boutique en ligne à titre personnel ?

Pour moi personnellement c’est très enrichissant. En arrivant j’étais très timide donc je parlais peu, alors que maintenant je suis beaucoup moins timide, je suis capable d’appeler des clients. Et c’est vrai que le fait de voir de tout ça permet d’être polyvalent et de ne pas faire toujours la même chose donc c’est plus enrichissant. J’ai appris beaucoup de choses car je ne connaissais pas du tout le métier de préparatrice de commandes, ça m’a permis d’acquérir des compétences que je ne pensais pas avoir. Globalement ça m’a aidé à reprendre confiance en moi. Au début je voulais travailler en bibliothèque donc ici ça me donne des pistes différentes, sachant qu’avant Booki j’avais été agent d’entretien et employée de commerce, donc des métiers très loin du livre.

Booki librairie solidaire

Avec une ancienne collègue, on a même développé notre créativité car on décore la vitrine de l’entrepôt de Saint-Brieuc avec des livres qu’on change régulièrement, ce qui permet de rendre le lieu plus sympa et de créer du lien avec les personnes qui passent par là !

Maintenant que nous avons échangé avec l’une des quatre opératrices de Booki, allons à la rencontre de Roxane.

Rencontre avec Roxane, cheffe d’équipe de Booki

Roxane est cheffe d’équipe de l’activité Booki. Roxane est arrivée au tout début en 2017 après une reconversion professionnelle, et elle a trouvé ce travail pour lancer l’activité en passant par un poste en insertion pendant 2 ans qui a débouché sur un CDI. Une belle histoire de parcours « made in Emmaüs« .

Booki librairie solidaire

  • Anne-Sophie : Roxane, pour quelle(s) raison(s) Booki a décidé de lancer sa boutique en ligne sur Label Emmaüs et comment la structure s’articule-t-elle avec la communauté Emmaüs grand ouest ?

Roxane : Booki s’est lancée en 2017. C’était une volonté des communautés alentours qui ne savaient plus quoi faire des livres invendus. Le projet a été impulsé par Retrilog, car c’était la possibilité de créer une nouvelle structure avec une activité complémentaire dédiée aux livres. On travaille avec plusieurs communautés et bibliothèques de la région. 

Nous nous sommes lancés uniquement en ligne car pour le moment nous n’avons pas la possibilité d’accueillir une clientèle dans une boutique physique. Nous faisons partie du groupement de libraires  « Pages solidaires » qui appartient au mouvement Emmaüs, et nous utilisons tous le même logiciel pour nos créations d’annonces. 

  • Qu’apporte l’activité Label Emmaüs aux salarié.es en insertion de Booki ? Combien de personnes travaillent sur l’activité ?

Sur l’activité, j’ai 4 personnes en contrat d’insertion avec moi. Le but c’est que ces personnes qui ont besoin de retrouver une vie sociale, une motivation de travailler et une idée de ce qu’elles veulent faire dans leur vie. On a un chargé d’insertion qui les accompagne pour les aider à trouver leurs voies.
Moi ce que je souhaite c’est qu’elles soient autonomes sur les différents aspects de l’activité. Il y a la réception et le tri des livres, l’enregistrement sur le logiciel “Pages solidaires”, le traitement des commandes et enfin le SAV et tout ce qui est administratif (envoi des factures, ordres de transport, suivi des entrées et sorties de lots).

Chez nous, je forme tous.tes les salarié.es en insertion à tout afin qu’il.elles aient une diversification de leurs missions sur la journée et qu’il.elles touchent à tout. Ce que je vois, c’est que les salarié.es reprennent vraiment en confiance sur leur poste, au début les personnes vont être plus renfermées et elles s’ouvrent avec le temps, on sent qu’elles s’épanouissent et comprennent que Booki est en tremplin pour leur projet d’avenir. J’observe une réelle montée en compétences dans le temps. 

  • Combien de livres sont enregistrés et vendus chaque année par Booki ? 

En 2021, on avait 60 000 livres enregistrés et on en a vendu au total 22 885  livres dont 8156 sur Label Emmaüs. Nous vendons également sur d’autres sites en parallèle. Récemment, on a par exemple déstocké 8000 livres qui dataient de 2018 et nous avons du les envoyer au pilon. 

  • Votre CA mensuel est en moyenne de 3100€ en 2022, quelle tendance observez-vous sur les ventes de livres d’occasion ?

On a ressenti une réelle baisse sur le livre. Ce que je pense c’est qu’avec l’inflation, c’est une catégorie qui n’est plus une priorité donc on a une diminution sur l’année, on le voit bien sur Label et les autres acteurs du collectif le voient aussi. C’est surtout la période Covid qui nous a aidé mais du coup ça a également permis à de nombreux concurrents de se lancer et du coup c’est plus compliqué de ressortir, d’où l’importance de faire ses achats de livres d’occasion sur Label Emmaüs

Merci à tous les libraires solidaires investis à nos côtés pour sauver les livres du pilon, et merci à Booki pour son engagement 🙂

Laisser un commentaire