Quand on parle de pollution, on pense souvent aux usines, aux voitures, aux centrales, à nos façons de consommer à la maison mais pas forcément au bureau. Et pourtant,  la pollution est « partout » et surtout sur notre lieu de travail. Aujourd’hui, nous aimerions donc vous raconter comment nous avons sauvé Zody pour lui offrir une seconde vie et comment il a contribué à améliorer le quotidien de certain.es collègues et peut-être bientôt le vôtre.

Avant de pouvoir retrouver le joli mobilier sur la boutique en ligne de Label Plateforme, nous vous emmenons dans le Lot et Garonne, à Damazan, faire une rencontre passionnante,… sur le coin d’un bureau !

Il était une fois Zody blessé…

Zody était un peu perdu, un peu cassé au milieu de ses camarades. Plus très fier c’est vrai mais en tout cas pas encore bon pour la poubelle. A la plateforme 47, Frédéric nous déconseillait d’ailleurs d’utiliser le mot ‘déchet’. En effet, n’était-ce pas déjà une façon de condamner Zody au tout jetable ? Heureusement, certains fabricants d’ameublement, certaines entreprises d’insertion placent depuis longtemps déjà l’écoresponsabilité au cœur de leur production et de leur stratégie de réemploi.

La récupération par Haworth

C’est ainsi que Zody, très aimé de son créateur, Haworth – il faut dire qu’il est recyclable à 99 % -, fut récupéré auprès de son premier propriétaire. Celui-ci en ayant fait le tour et l’ayant déjà bien usé. Zody et les autres sauvés des bureaux furent donc apportés à la plateforme 47 pour être nettoyés, réparés, restaurés par Marc et Vincent.

 

La formation par les fabricants

Et s’il s’agit d’une belle histoire, ce n’était pas une mince affaire pour autant. Fruit d’un long travail de recherche et de développement, Zody a gagné de nombreux prix pour la qualité de sa conception. Il est par ailleurs le seul siège à offrir un ajustement lombaire asymétrique. Le reconditionner demandait donc précision, implication et compétences spécifiques à l’équipe de la plateforme 47.

Le reconditionnement par la plateforme 47

Des compétences transmises par Haworth peu après la rencontre de Label Plateforme à Damazan. Une évidence ! Les un.es souhaitaient sauver Zody et contribuer à l’insertion professionnelle sur le territoire. Les autres avaient le réemploi pour ADN et une équipe toute prête à relever le défi, soit 2h30 de travail pour chaque Zody comme neuf.

La revente et l’enlèvement

Et vous l’aurez compris, l’histoire ne s’arrête pas là, car une fois rétabli, Zody repart vers sa nouvelle vie… Un Zody reconditionné, c’est environ 80% de CO2eq en moins qu’un siège neuf en ce qui concerne les impacts du cycle de vie liés au remplacement des roulettes, au nouvel emballage et à la logistique. C’est aussi une garantie de 2 ans lors de la remise sur le marché. Sniff ! Aussitôt remis sur pieds – ou plutôt sur roulettes-, aussitôt enlevé !

La belle histoire sans fin du réemploi

Aucune raison de s’attrister pourtant car des Zody qu’on pourra réparer et à qui on offrira une seconde vie, il y en a et il y en aura beaucoup d’autres. Tant que des entreprises comme Haworth continueront de s’impliquer dans une démarche à impact social et environnemental. Tant que l’équipe de la plateforme 47 et ses salarié.es en insertion poursuivront leur démarche novatrice sur le territoire. Et bien sûr aussi longtemps que vous serez davantage intéressé.es par la seconde main et l’histoire de Zody que par du mobilier neuf.

Haworth et Label Emmaüs donnent une seconde vie au siège de travail Zody et, luttent contre l’exclusion en créant des emplois en parcours d’insertion, destinés à des demandeurs d’emploi du territoire. 

A propos d’Haworth

Qu’il s’agisse de l’évolution des tendances ou des attentes, l’entreprise Haworth suit de près tout ce qui concerne l’espace de travail. En accompagnant leurs clients vers plus de flexibilité, les collaborateurs Haworth ont analysé, questionné et élaboré des solutions pour répondre aux enjeux actuels des lieux de travail : le nouveau rôle du bureau, le désir de collaboration, l’essor rapide des technologies et les exigences en matière de qualité de vie au travail, d’équilibre et d’équité.

A propos de la plateforme 47 :

L’entreprise d’insertion Label Plateforme a été créée par la coopérative Label Emmaüs en 2021 à Damazan. Elle est née avec la mobilisation des collectivités du territoire et le soutien du Mouvement Emmaüs. Ses missions s’articulent entre le réemploi du mobilier de bureau d’une part, la collecte et la revente de livres d’occasion d’autre part. Son activité profite aux acteurs du réemploi locaux, et aux entreprises souhaitant trouver des exutoires vertueux pour leurs fins de séries et retours clients. Par le biais de ses deux plateformes de réemploi, l’une dans le 93 et celle-ci dans le 47, Label Emmaüs a déjà réussi à réemployer environ 100 tonnes de mobilier professionnel.

Kadija

Kadija

Convaincue par le pouvoir de l'écriture et celui de l'humain, j'oeuvre avec les mots. Pour donner "une deuxième vie aux objets" à travers leur belle histoire et "une seconde chance aux hommes" de les lire et de les découvrir...

Laisser un commentaire