Pour la rentrée littéraire nous avons tenu à vous faire découvrir ou redécouvrir quelques grands écrivains parmi ceux choisis pour concourir dans les présélections des prix Goncourt, Renaudot de cette année.

Et pour rester dans l’originalité propre à Label, voici quelques-unes de leurs anciennes œuvres, elles-mêmes récompensées. Des regards sur notre société à travers divers sujets et diverses époques.

Mais trêve de suspens, commençons donc par quelques écrivains français en présélection du Prix Goncourt, Renaudot, voire des deux.

 

Chloé Korman – en route pour le Prix Goncourt 

Chloé Korman aime évoquer les frontières, la douleur de l’exil et des persécutions. C’est d’ailleurs l’objet de son roman en pré-sélection du prix Goncourt mais c’est aussi celui de ses très beaux ouvrages dont Les Hommes Couleurs distingué par le prix Valéry Larbaud et le prix Livre Inter.

Là, au fil de l’histoire d’un chantier ferroviaire fantôme, nous sommes entrainés à Minas Blancas, une petite ville au sud de la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Entre histoire familiale et épopée moderne, se tisse aussi l’histoire des migrations.

Yves Ravey – Pré-sélection Goncourt et Renaudot

On change totalement de registre avec le récit sombre d’Yves Ravey, auteur confirmé et déjà récompensé par le prix Marcel Aymé en 2004 pour Le Drap. Héritière du roman noir, son écriture marque par l' »économie du style », la « sobriété de l’expression », le « dépouillement des descriptions », une véritable « photo de classe » selon Pierre Assouline.

Dans Le Drap, Yves Ravey évoque la condition ouvrière des années 60 à 70 à travers la maladie professionnelle qui frappe le père du narrateur. Un livre bouleversant qui évoque avec simplicité l’ultime combat d’un père avec la mort.

 

Claudie Hunzinger – Première sélection Renaudot

Nous continuons avec une autrice qui est aussi artiste plasticienne et place la nature au centre de son oeuvre, Claudie Hunzinger. Au fil de son oeuvre, elle explore aussi la matière livre, le concept et la violence faite au livre. Ses oeuvres sont le reflet de sa proximité avec la nature (en 1972 C. Hunzinger démissionne de l’Education Nationale et vit en Montagne avec son mari, près de tout). Elles sont aussi le récit du livre, sa destruction et le respect des fragments égarés.

Dans La Survivance, nous découvrons comment Jenny et Sils, un couple de libraires, va devoir, par manque d’argent, s’acclimater à une nouvelle existence, dans une maison perdue, en ruines, dans la montagne au-dessus de Colmar. Ce livre parle du pouvoir des livres à une époque où le numérique prend tant de place et est perçu comme une menace. Il parle aussi de la nature, d’une vie rude, au plus près des éléments où il est question de désir, d’énergie et d’une vraie poésie. A lire avant de prendre ses bonnes résolutions de rentrée.

Kadija

Kadija

Convaincue par le pouvoir de l'écriture et celui de l'humain, j'oeuvre avec les mots. Pour donner "une deuxième vie aux objets" à travers leur belle histoire et "une seconde chance aux hommes" de les lire et de les découvrir...

Laisser un commentaire