J’ai la certitude que la précarité, ça peut toucher tout le monde. Je n’ai jamais considéré les personnes en situation de difficulté, de précarité comme des personnes différentes de moi. C’est en moi. C’est une évidence que je devais avoir un parcours professionnel lié à de l’impact.

Maud Sarda, Les digital doers

Parler de Label Emmaüs, c’est aussi parler de celles et ceux sans lequel(le)s nous ne saurions pas là, à vivre cette belle aventure humaine. Après quelques extraits d’une histoire dont nous vous déroulons les chapitres au jour le jour, nous nous sommes donc décidés à revenir aux origines de Label. Et à vous raconter quelques secrets de créatrice…

Aux origines de Label Emmaüs, continuité et innovation

Car on se le dit sans cesse : c’est important le retour à l’essentiel ! Cela permet de ne pas oublier les difficultés qu’on a traversées, les leçons qu’on a apprises, de voir où nous mènent la ténacité et les idées. Et les idées, notre structure n’en manque pas, nous le soutenons avec fierté !

Beaucoup nous viennent de loin, d’un mouvement qui trouve ses racines dans une histoire vieille de plus de 70 ans… Et certaines nous viennent de plus près, de celle qui est avec nous au quotidien, celle qui se bat pour que Label Emmaüs poursuive la course folle d’une aventure commencée il y a à peine 4 ans.

Maud Sarda, directrice et co-fondatrice de Label Emmaüs

Difficile en effet de détacher notre site et nos actions de la directrice et co-fondatrice de Label Emmaüs : l’active Maud Sarda ! Au four et au moulin, sur le web et sur le terrain ! On nous a souvent demandé comment elle faisait, on ne vous répondra pas. Il faut dire qu’on ne le sait toujours pas.

Mais ce qu’on sait par contre c’est qu’elle a travaillé dur pour en arriver là. Et réussir à bâtir un modèle stable qui s’inscrive dans le mouvement du mouvement Emmaüs tout en faisant preuve d’audace. Convaincre les conservateurs, convaincre les novateurs ! Sans que l’on puisse dire ce qui fut le plus délicat…

Label Emmaus avec Maud Sarda

Le difficile choix de l’engagement

Tant on craignait parfois que l’essor du web se fasse au détriment de l’humain… Tant on redoutait aussi que les initiatives parties de rien, de surcroît lorsqu’elles sont tournées vers l’humain et la réinsertion, n’entendent rien aux subtilités de la toile et aux exigences du e-commerce. Trouver les financeurs et les partenaires ne fut pas chose aisée, c’est vrai. Séduire les réfractaires d’Internet non plus ! Sans parler des difficultés techniques et j’en passe…

Mais pour Maud, il en fallait davantage pour dérouter un choix du cœur, décidé depuis la tendre enfance. Avant que mûrisse le projet, la patience fut d’or et cela demanda plusieurs années à celle qui, pourtant, à peine sortie du lycée, passait déjà une partie de son temps dévouée aux associations en France et à l’international !

La construction progressive d’un projet pour ‘aider les autres à aider’

Les joies et les pièges de l’engagement humanitaire ! Avec l’aboutissement de ses espoirs mais aussi quelques déceptions et le besoin de construire sa propre approche… Car, contrairement à ce que l’on pense parfois, l’engagement n’est pas chose aisée ! Vouloir aider avec toute la bonne volonté ne suffit pas toujours.

Maud l’a appris lors de ses voyages à Madagascar, en Inde où les tentatives de soutien riches d’expériences, peuvent aussi laisser un sentiment de frustration et celui d’un manque de légitimité. Parfois l’impression de proposer une béquille provisoire sans suivi ni perspectives. En Inde cependant, sa recherche sur un projet de micro-crédit pose les premiers jalons de ses objectifs : permettre aux personnes dans le besoin d’être acteurs de leur propre réussite.

Accenture, du conseil à l’humanitaire

Lorsqu’au quotidien, nous chinons les jolis objets valorisés sur notre site internet, cela paraît simple, tout comme lorsque nous flânons dans les rayons de la librairie solidaire qui recèle plus d’un million d’ouvrages. Une évidence ! Nous serions loin alors de nous douter du chemin qu’il a fallu parcourir. A démêler lentement les rouages sans engrenage, les huiler pour faire de Label Emmaüs ce que la structure est devenue : le premier site de e-commerce alimenté exclusivement par des structures issues de l’économie sociale et solidaire !

Réunion avec Maud Sarda

Un projet dont les graines sont peut-être à aller chercher du côté des premières expériences professionnelles. Pour Maud, un circuit qui paraissait classique – sortie de l’EDHEC, CDI à Accenture en tant que consultante – promettait en fait quelques surprises. Le choix de cette importante entreprise de conseil tout d’abord qui n’a pas été fait par hasard…

Saviez-vous en effet que la fondation Accenture est très active dans les projets à impact humain ? Qu’elle représente pas moins de 5 000 jours de travail dédiés ? De là à dire que c’est ce qui a poussé Maud à ce choix de raison, il n’y a qu’un pas… Et 5 longues années, à s’immerger dans la gestion de projets complexes, à intégrer les dimensions managériales, techniques, logistiques, nécessaires à la création d’initiatives humanitaires.

L’Agence Nouvelle des Solidarités Actives en 2009

Un élan qui l’emmena à l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives pour 1 année complète, à partir de 2009. Un laboratoire des politiques sociales créé par Martin Hirsch qui n’était autre que…, le président d’Emmaüs France… Ah!, voici encore quelques indices de la suite de ce beau parcours.

A l’ANSA, se fit donc le premier contact avec le secteur associatif français et la constitution d’un réseau, nécessaire pour la concrétisation de certains projets. Ce fut aussi la rencontre avec un écosystème complexe aux méandres politiques et structurels. Passionnant et parfois trop complexe. Rien qui n’entame la volonté de Maud en tout cas. D’autant qu’au détour de l’accompagnement, elle fait une rencontre magique, celle qu’elle attendait depuis longtemps déjà…

Et c’est bien d’un coup de foudre dont elle parle ! La rencontre d’Emmaüs au cours d’un atelier dédié à la réinsertion des détenus. Là, lors d’un espace de réflexion dévoué à une thématique complexe, elle cherche avec celui qui sera son futur responsable, à trouver des solutions pour l’aménagement de peine.

Une rencontre en action donc ! Qui signera l’envol de Maud vers Emmaüs et l’économie sociale et circulaire, une nouvelle étape avant qu’elle ne renouvelle le milieu de l’intérieur.

Emmaüs, le coup de foudre

Emmaüs, nous vous en parlons souvent ! Cette belle alternative qui rythme chacune de nos actions : un mouvement militant qui s’adresse aux plus exclus de la société, tout en les mettant au cœur de ce modèle économique !

Après le coup de foudre, l’action ! Cette fois les bases étaient posées, celles qui seraient appliquées en ligne et qui constitueraient l’essence de Label Emmaüs : à savoir vous permettre de participer à l’impact humain et à l’économie sociale et solidaire par la chine et bientôt par le don.

Maud Sarda : les valeurs d’Emmaüs au cœur

La suite, vous la devinez : l’immersion dans l’économie circulaire, celle dans les valeurs d’Emmaüs, inébranlables depuis la création du mouvement ! Saviez-vous par exemple que, depuis la première rencontre de l’abbé Pierre et de Georges Legeay, à l’origine d’Emmaüs, chaque structure est quasiment autonome financièrement ? Une indépendance qui donne aussi la possibilité de pouvoir interpeller les pouvoirs publics et le monde privé sur les manques de notre société, hélas nombreux !

Autant de sources d’inspiration pour une travailleuse, militante à l’âme entreprenante et entrepreneuse. La rencontre avec le monde de l’économie sociale et solidaire ne s’arrêtait donc pas là. Il lui manquait sa propre pierre à l’édifice, une façon de faire bouger les choses tout en valorisant les principes du mouvement. Un idéal qu’elle atteint en suivant son intuition et en mettant en place dès 2016 les prémisses de Label Emmaüs.

Maud Sarda

Label Emmaüs, précurseur et moteur

Une deuxième vie pour les objets, une seconde chance pour les hommes !

Quel meilleur moyen pour renouveler l’économie sociale et solidaire que de la dématérialiser ! Quelle autre façon de faire entendre le message de l’Abbé Pierre aux plus jeunes que de le porter… sur le NET ! Alors pareil !, cela parait aisé formulé ainsi, mais il en a fallu du temps et du courage pour que le projet de site – une démarche complètement nouvelle à ce moment-là- émerge enfin. Pour que la Marketplace passe d’une vingtaine de boutiques à la centaine qu’elle compte actuellement.

Pour que la volonté de former les compagnons et vendeurs en réinsertion permette à des centaines de personnes d’acquérir des compétences numériques. Et donne naissance à une école inclusive unique, Label Ecole. Pour que la démarche éco-responsable s’inscrive pleinement dans les valeurs du mouvement tout en contribuant à l’impact social…

Cette année, Maud Sarda fête ses 10 ans

Nous pourrions poursuivre longtemps sur les initiatives lancées par Maud Sarda et décrire les combats qu’elle poursuit encore aujourd’hui. Nous vous invitons d’ailleurs à écouter le podcast de Cyril Artur du Plessis qui vous permettra de découvrir les coulisses de la création de Label Emmaüs. Quant à nous, nous prenons un instant de pause pour lui souhaiter un bon anniversaire.

Cela fait en effet 10 ans que Maud a rejoint le mouvement Emmaüs. 10 ans déjà d’engagement jalonnés d’anecdotes savoureuses qu’on vous racontera peut-être un jour… 10 ans à jongler entre sa vie de famille, de femme curieuse et active et sa vocation professionnelle bien sûr.

Si  sa façon d’aborder l’engagement a évolué et si son expérience a permis d’affiner son positionnement humanitaire, une chose n’a pas bougé chez Maud, c’est sa capacité de rester en mouvement, ouverte à la créativité et à l’innovation. Qu’à cela ne tienne… Tant que nous pouvons suivre, Maud, nous sommes avec toi ! Sur ce chemin rempli d’espoir et d’actions auxquelles nous sommes fier.e.s de pouvoir participer.

Kadija

Kadija

Convaincue par le pouvoir de l'écriture et celui de l'humain, j'oeuvre avec les mots. Pour donner "une deuxième vie aux objets" à travers leur belle histoire et "une seconde chance aux hommes" de les lire et de les découvrir...

3 Comments

  • Patricia dit :

    Merveilleuse Maud, merci Kadija

  • Michel dit :

    Bonjour,
    Je suis bénévole à la communauté Emmaüs de St Michel le Cloucq en Vendée et je découvre labelemmaüs grâce à la série de courts reportages que France Inter consacre cette semaine à Maud Sarda. Son initiative est remarquable.
    Je suis surtout spécialisé dans le tri des livres qui arrivent par centaines et qui sont peu mis en valeur dans cette communauté pour différentes raisons. Des centaines de livres sont jetés chaque semaine à St Michel; c’est pour moi, amoureux du/des livres et gros lecteur un immense déchirement.
    Pouvons nous éviter ce gachis en participant à Labelemmaüs?
    Encore une fois bravo pour votre travail.
    Très cordialement.
    Michel Fourré

Laisser un commentaire