A Label Emmaüs, nous pensons que bouger et rester au plus près des gens, est la condition essentielle pour réussir notre combat.

De quel combat parle-t’on ? Celui que l’on poursuit pour vous proposer un site de qualité, où l’humain transparaît dans chacune de nos annonces. Celui qui vous permet de faire la connaissance de personnes que nous aimerions avoir près de nous chaque jour et de découvrir des structures passionnantes devant lesquelles vous passez peut-être sans y prêter attention.

Car nous sommes partout et parfois la porte juste à côté, mais ça, vous vous en êtes sans doute rendu compte. Nous vous parlons des structures qui nous rejoignent à peine ont-elles ouvert leurs portes numériques… Maintenant donc que vous connaissez nos jolies boutiques, nous souhaitons vous présenter celles et ceux qui font tourner Label Emmaüs. Celles et ceux sans lesquel.le.s nous ne serions même pas ici à vous raconter nos belles histoires.

Vive la rentrée avec Le Relais Gironde

Un peu d’art et de créativité pour changer le monde

Alain l’artiste, pose sa patte sur Label Emmaüs

Notre tour de France de nos boutiques et de nos personnalités, nous le commencerons donc avec Alain, opérateur pour Label Emmaüs au Relais Gironde à Bordeaux. Une rencontre lumineuse qui a éclairé notre journée.

De l’enthousiasme, de l’originalité, des couleurs et beaucoup de compétences ! Nous sommes fiers d’avoir Alain au cœur de l’activité de Label Emmaüs et aurions tant de choses à dire sur nos échanges. Mais chut ! Laissons-le nous parler de lui et de sa vision. Il le fera bien mieux que nous.

Si tu nous parlais de toi…

Je suis girondin, j’ai 55 ans. Je dirai que je suis amateur d’art, chineur, collectionneur et apôtre du beau. Au Relais, je m’occupe de la boutique en ligne.

Et de ton parcours !

A l’origine je suis un créatif. D’ailleurs, dès que j’ai obtenu mon diplôme en infographie, j’ai travaillé quatre ans environ comme infographiste et responsable d’atelier prépresse. Puis j’ai voulu me lancer dans l’entrepreneuriat en créant ma propre agence de communication graphique. J’étais à la fois directeur de création et dirigeant jusqu’à ce que je sature, passé la quarantaine. C’était épuisant.

J’ai alors changé de cap et j’ai voulu transformer une de mes passions, la collection de dessins anciens en ouvrant une galerie d’art en ligne. Mais c’était un milieu capricieux et peut-être un projet trop précurseur… Cela n’a pu aboutir.

Pour autant, je ne me suis pas arrêté là. J’ai même tenté une reconversion comme chef de projet dans le design industriel. Une expérience grâce à laquelle j’ai découvert l’univers du chocolat artisanal et qui m’a aussi permis de comprendre que j’avais envie de travailler avec mes mains.

En plus de ça, je restais attaché à l’artisanat d’art, mais dans ce milieu, je ne trouvais rien…

Jusqu’à ce qu’une rencontre personnelle (ma compagne actuelle) me fasse découvrir l’univers bistrot-restaurant de campagne. Ça me plaisait, j’ai commencé par la seconder au comptoir puis, quelques années plus tard, nous avons décidé de créer un concept de restaurant-galerie vintage.

J’ai tenu la fonction de maître d’hôtel durant un peu plus de 4 ans… Mais encore une fois, je me suis retrouvé dans un milieu compliqué…et après de longs et infructueux essais pour continuer dans la restauration, j’ai fini par postuler au Relais en tant que boutiquier.

Ici commence ton expérience au Relais Gironde !

Oui, en septembre 2019, je rentre au Relais et je trouve des valeurs qui me parlent ! Deux mois après, je gère la boutique en ligne pour Label Emmaüs.
Vitrine artistique :)

Vitrine artistique 🙂

relais gironde

@lerelaisgironde

Tu peux nous dire ce que t’apporte cette structure ? …

En ce qui concerne la structure, le Relais m’a permis un retour à l’emploi après 2 ans d’interruption. J’ai aussi pu renouer avec des activités exercées tout au long de ma carrière mais dans un univers nouveau pour moi.

… Et le projet Label ?

J’aime la diversité des tâches, la gestion de projet-développement, la diversité relationnelle & sociale au sein de l’entreprise d’insertion, l’adéquation entre les valeurs véhiculées par l’EBS et ma vision post-quarantaine de la vie & de la société.
C’est toujours un challenge ce type de projet, une façon de remettre le pied à l’étrier et de pouvoir se dire que malgré un âge certain, on peut encore être utile & créatif. L’activité à Label Emmaüs n’est pas à prendre à la légère. Quel que soit le chiffre d’affaires généré, cela demande moyens, compétences et organisation.

Une anecdote à nous partager ?

Oui ! La formidable histoire de Sancho & Pancho, les sombreros sortis de l’oubli !!
En faisant un début d’inventaire à mon arrivée en fin d’année, je tombe au fond d’un carton sur un magnifique sombrero mexicain qui se morfondait dans les tréfonds de notre stock dormant Label. Je décide donc de le remettre à jour et en 1re page. Bingo ! Dès le lendemain, il est commandé !
Heureux ! sauf qu’en préparant l’envoi, je constate qu’en fait il s’agit d’une très petite taille, probablement enfant et… je ne l’avais pas précisé dans l’annonce… J’en informe immédiatement la cliente qui – s’attendant à une taille adulte – déçue, annule sa commande, tout en me demandant si je n’en avais pas un autre pour adulte : Hélas non !, lui réponds-je !
relais gironde
Coïncidence ! A l’instant même où je valide le mail, passe alors dans le couloir un trieur de l’atelier coiffé d’un immense sombrero rutilant : je le poursuis, je le rattrape et j’entame une négociation pour le récupérer. C’est chose faite !
Je m’en vais alors informer ma cliente de ma trouvaille qui me répond, enchantée, qu’elle serait candidate pour prendre finalement les 2 !
Bilan : coup double voire triple ! Une cliente satisfaite, une double vente au lieu d’une annulation… et 2 sombreros mexicains réunis pour une deuxième vie !!!

Qu’apprenez-vous au quotidien ?

En toute franchise, pas grand chose que je ne savais déjà, hormis la découverte spécifique du marché du vêtement. Mais ça m’a donné l’opportunité de remettre à jour des compétences ou expériences un peu enfouies ou oubliées…

Une touche de bleu pour finir

Des envies pour la suite ?

J’aimerais parvenir à convaincre de pérenniser le poste en cdi. Sinon j’envisage une formation qui pourrait déboucher sur un emploi en cdi, dans le domaine du e-commerce ou du community management… J’aurai ainsi la possibilité de trouver un logement.


Le Relais en quelques mots

Le Relais est un réseau qui lutte depuis 30 ans contre l’exclusion professionnelle des personnes vulnérables en créant des emplois durables. Parmi les activités mises en place, on retrouve, la valorisation textile.

Celle-ci a connu un véritable développement au cours des années. Une deuxième vie aux vêtements est possible grâce à l’investissement des salariés qui gèrent la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation dans des boutiques comme Le Relais Gironde, Ding de Fring que tient Alain sur Label Emmaüs 😉

Alors si ça vous dit d’apporter votre pierre à l’édifice ou simplement si vous avez envie d’une jolie pièce à ajouter à votre garde robe, c’est par ici.

Laisser un commentaire