5 histoires insolites sur le Festival de Cannes

Préparez le pop-corn : voici cinq anecdotes insolites sur LE festival international du septième art, qui régaleront cinéphiles et curieux !

1. La première édition du Festival de Cannes n’a jamais eu lieu.

Enfin, si, enfin non, enfin … On vous explique :

C’est normalement en 1939 que la première édition aurait dû avoir lieu, sous la présidence de Louis Lumière himself. Edition annulée, pour cause d’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie, rien que ça. Un comble, quand on sait que le festival de Cannes avait été imaginé par l’Etat français comme une réponse à la Mostra de Venise, festival à l’époque contrôlé par les régimes de Mussolini et de Hitler. Une petite histoire derrière l’Histoire avec un grand H !

Ce n’est qu’après la libération en 1946 que la première édition du Festival de Cannes aura finalement lieu, sous la présidence de Georges Huisman, haut fonctionnaire et créateur du festival initialement prévu en 1939.

2. Un président de jury nommé sur un malentendu

En 1980, c’est l’acteur Kirk Douglas qui, dû à une faute de frappe, reçoit le télégramme de nomination à la présidence du jury à la place du réalisateur danois Douglas Sirk. A une lettre près, pauvre Sirk !

3. La palme d’or n’a été décernée qu’une seule fois à une femme

En plus de soixante-dix années d’existence, seule une femme a remporté la Palme d’Or : Jane Campion, en 1993, pour son chef d’oeuvre La Leçon de Piano. Voilà, voilà.

4. L’autre festival de Cannes

En 1992, le magazine Hot Vidéo lance la première édition du festival des « Hot d’Or », qui se tient en même temps que le festival de Cannes. L’industrie du film pornographique y est récompensée : acteurs et actrices X ou encore réalisateurs du genre comme « Jacques Coppula » —il fallait y penser ! Le sulfureux contre-festival défraie la chronique pendant neuf années avant de disparaître.

5. Pendant le festival, le célèbre tapis rouge est changé … trois fois par jour !

Un peu comme James Bond au sortir du lit, les 24 marches du tapis rouge sont toujours ni-ckel malgré les piétinements incessants. Magie du cinéma ? Eh non, c’est juste que matin, midi et soir, les soixante mètres du tapis sont changés à neuf. Les tapis sont par la suite recyclés pour l’industrie après le festival, mais tout de même … 1 800 mètres de tapis déroulés en 10 jours, ce qu’on ne ferait pas par glamour !

Et pour prolonger cette plongée dans les recoins méconnus du 7ème art, permettez-nous quelques conseils lecture :

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s